C’est quoi une criée ?

La Criée Publique (de type « festival »)

C’est de la poésie sociale ! Les gens écrivent des mots, des messages, de l’amour, des blagues, des messages politique, de la révolte, de la colère, une liste de courses, des paroles de chanson… Chacun écrit ce qu’il souhaite.

Le message peut être adressé à quelqu’un en particulier, au père Noël, au Général de Gaulle, au peuple, à personne, qu’importe. Le message peut être signé ou non, l’important est d’écrire une parole.

Les messages sont postés dans une urne qui sera ouverte par mes soins à l’heure de la criée. Ensuite, je chante, je crie, je déclame, je murmure, je commente les messages, tous les messages (ou presque) et tous ensemble, nous passons un moment de convivialité, un moment d’humanisme, d’émotions, de rencontre !

La Criée Publique est un message par le peuple et pour le peuple.

La Criée Publique (de type « marché »)

C’est exactement la même Criée que celle du dessus, si ce n’est que des urnes sont disséminées à travers la ville, pour permettre aux gens de laisser leurs messages quand bon leur semble.

Cela veut dire que si vous voulez assister à la Criée du mercredi au marché de la Krutenau, vous pourrez laisser votre message dans l’une des urnes des commerces de proximité (cf : rubrique « c’est où et quand ? »)

J’occupe différent marché de la ville de Strasbourg et tous les quinze jours, les semaines paires, j’y donne des Criées Publiques.

La Criée de la République

Cette criée est donnée par mes soins toutes les semaines impaires sur les marchés strasbourgeois.

Comme je bouffe à tous les râteliers, j’ai décidé de proposer au chef de l’Etat, au divin Président de la République, l’occasion de faire émerger sa parole, à travers la Criée. Ainsi, le pti Manu m’appelle tous les quinze jours et me donne son point de vue sur l’actualité. Je redonne la sainte parole macronienne sur les marchés pour le plus grand bonheur du peuple.

Ce n’est nullement interactif : le peuple écoute et se la boucle.

« Nous allons sacrifier la nature, la culture et l’humanité sur l’autel du capitalisme et faire émerger le profit. L’argent nous sauvera tous ! »

Saint Emmanuel Macron